La chaîne des Puys ambassadrice UNESCO de l’environnement préservé


Depuis le 2 juillet 2018, le parc des volcans d’Auvergne est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette distinction lui attribue une valeur universelle exceptionnelle. La classification des 80 volcans, nés de la faille de Limagne, exige la protection du site naturel. Elle garantit un tourisme respectueux de la nature, à la rencontre de la terre, mère de cet alignement volcanique unique et animée par des forces qui témoignent de la résilience de la planète. La chaîne des Puys se présente tel un messager porteur d’espoir pour l’environnement. Avec ses lacs, ses sources et sa végétation dont les colosses de pierre sont les paisibles gardiens, elle illustre la sagesse de la vie malgré le siège du chaos en d’autres temps. Voici son histoire…

La formation de la chaîne des Puys, une histoire des temps géologiques

Le Sancy, tel qu’il est aujourd’hui, résulte de la tectonique des plaques au niveau des Alpes. Il y a 350 millions d’années, une chaîne de montagnes peuplait le paysage auvergnat. L’activité sismique et l’érosion ont eu raison de ses sommets. Il ne reste plus qu’un plateau culminant à 700 m d’altitude. Les fissurations et les effondrements causés par la faille de Limagne le long du rift européen sont à l’origine des remontées de magma responsables de la géologie actuelle. Les coulées ont donné naissance à la montagne de La Serre au Sud de la plaine de Limagne. Les éruptions volcaniques ont, quant à elles, forgé les crêtes de la chaîne des Puys. Elles ont figé le décor en cônes et en dômes, créant ainsi des lacs volcaniques. La concentration des formes éruptives a participé à la décision finale du classement de la chaîne des Puys à l’UNESCO.

La chaîne des Puys, un patrimoine naturel garant de la biodiversité

La notoriété de ce paysage volcanique a incité le comité international à protéger l’ensemble du site même si les géants endormis ont toujours su tenir en respect l’urbanisation croissante. L’affluence des touristes aurait pu nuire à la vie sauvage que le Puy-de-Dôme abrite. La reconnaissance de l’UNESCO invite à multiplier les actions en faveur de la préservation de la faune et de la flore locales. Les vallées verdoyantes environnantes privilégient le pastoralisme. Les nombreux chemins de randonnée balisés permettent d’apprécier la majesté des lieux et la richesse des écosystèmes sans en bouleverser l’équilibre. Les réserves naturelles visent à protéger une multitude d’espèces. La diversité des milieux induite par celle du relief volcanique et leur importance se découvre avec un accompagnateur de montagne diplômé.

La chaîne des Puys, un site exceptionnel pour des vacances au naturel

La chaîne des Puys se visite donc à pied, à vélo et à cheval pour limiter l’impact de l’homme sur le milieu naturel. Les nombreux sentiers permettent d’apprécier les splendeurs des paysages préservés et d’accéder aux lacs d’origine glaciaire avec un parcours de randonnée au plus près de la nature. La chaîne des Puys défend ainsi la cause environnementale de toute sa majestueuse quiétude. Le train des volcans promet une vue panoramique des dômes. Un hébergement touristique au Mont-Dore dans une maison en pierre ou à Besse dans un chalet en bois garantit un séjour durable au milieu de ce décor au destin fascinant.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.