Focus sur la sécheresse oculaire


La sécheresse oculaire ou syndrome des yeux secs est une affection chronique qui touche le système lacrymal. Il se manifeste par la diminution de sécrétion de larmes. Les causes et les symptômes de cette maladie sont variables. Sachez seulement que si elle n’est pas traitée, la sécheresse oculaire peut entraîner des perturbations visuelles.

Les causes de la sécheresse oculaire

Divers facteurs peuvent favoriser le déclenchement du syndrome des yeux secs, mais les plus connus sont l’âge et la pratique d’une chirurgie de l’œil. Toutefois, il y a d’autres causes comme : le tabagisme, la pollution, la climatisation, le port prolongé de lentilles de contact, la prise de certains médicaments (contraceptifs oraux et antidépresseurs). Les activités qui peuvent réduire le clignement des yeux sont aussi à l’origine de cette affection, comme : le tricotage, la lecture, le travail sur ordinateur, etc.

 

 

Les symptômes de la maladie

Les signes de la sécheresse oculaire peuvent variées, il y a : sensibilité oculaire (face à la lumière, au vent, au froid, à la fumée), picotement et démangeaison, trouble de vision, sensation de brûlure ou de présence de sable dans les yeux, larmoiement excessif, absence de larmes, clignement fréquent, inconfort et rougeur oculaire, présence de mucus autour des yeux, fatigue excessive des yeux, problèmes à porter des lentilles de contact, irritation oculaireAutant de symptômes, mais l’idéal serait de consulter d’abord un médecin.

Les traitements du syndrome des yeux secs

Le traitement de la sécheresse oculaire commence par l’hygiène des paupières. Appliquez des compresses d’eau chaude, avec un massage et en exerçant une pression manuelle qui simule le clignement des paupières. Ensuite, utilisez des larmes artificielles ou collyres lubrificateurs. Il existe également un traitement par le Lipiflow. Ce dernier assure l’hygiène des paupières et stimule la sécrétion des larmes avec beaucoup plus d’efficacité. Si vous avez toutefois des doutes, il est préférable de consulter directement un médecin.

 

Partagez...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *